Littérature et images du monde et des gens.

Bienvenue sur le blog QN . Je le crée et le développerai pour exposer parmi ce que j’écris et ai écrit, et aussi photographié, ce qui me semble relever de la littérature, de l’art photographique amateur, et de la volonté encyclopédique en matière d’images du monde et des gens.

Pourquoi QuasiNaves ?

Sicut nubes, quasi naves, velut umbra (Livre de Job). Comme les nuages, comme les navires, comme l’ombre

Vite ? Le météore le plus rapide que j’ai connu, c’est l’éclipse de soleil de l’été 1999… C’est cette « ombre » que j’invoque. Nous passons. Vite. Trop vite ? Alors, fixer les nuages, ancrer les navires, figer l’ombre ? Peut-être, plutôt, chevaucher les nues, suivre les nefs, et boire la nuit…

J’invite dans ces navires éphémères – ou pas – les amis du temps qui passe, du calme et des tempêtes, aussi nombreux et patients qu’ils le pourront. On se serrera, s’il le faut, en tout cas par instants, comme les pierres du rempart de René Char (« Faction du muet » dans Retour amont) « …et les hommes vécurent de la mousse des pierres ». On mangera ce qu’il y aura… Je partagerai, donc, mais…

Ce sera aussi « tiré du sac ».

Les lecteurs auront toute latitude pour placer leurs « commentaires » (c’est le vocabulaire en vigueur) aux emplacements prévus, sans excès de modération (j’en exercerai toutefois une), mais surtout sans limite de dimension. Plutôt que des « commentaires » au sens traditionnel, j’attends des mises en regard, des continuations d’un fil de la proposition « commentée », voire des contre-propositions. Dans ce dernier cas, il faudra en passer par une « censure », la mienne, puisque j’accueillerai à titre d’ « article » plénier – c’est aussi le vocabulaire du blog – ce qui m’aura été proposé dans cette intention, pourvu que cela me paraisse nécessaire. Avec l’autorisation de son auteur, je pourrai aussi transformer un « commentaire » en « article »

 

 

 

Laisser un commentaire